Mots clé à la une

Organismes liés

Industrie

Les grandes lignes de la restructuration

Longuement réfléchie, la restructuration a été définitivement fixée par le CPE lors de sa 142ème session tenue le 28 août 2014. Elle se décline comme suit pour le secteur public marchand industriel :

  • Rattachement au secteur de l’industrie et des mines de :
    • la SGP CEGRO, relevant du secteur de l’Agriculture,
    • l’entreprise FERROVIAL et ses participations relevant du secteur du Transport.

Ainsi le Secteur public marchand industriel (SPMI), est défini comme se composant des entités industrielles relevant du secteur de l’Industrie et des Mines (les SGP ,inclus les EPE dont les actions sont dans leurs portefeuilles, et les EPE non affiliées), de la SGP CEGRO, inclus les EPE dont les actions sont dans son portefeuille, et de l’EPE FERROVIAL.

  • Création de Groupes industriels sur la base de la cohérence, des synergies de la filière d’activités et des implications juridiques et financières de la réorganisation, par un processus de fusion absorption de SGP et la transformation juridique de SGP d’une part et du redéploiement du portefeuille des Entreprises non affiliées.

Rôle du groupe industriel dans l’effort de développement de l’économie nationale.

En plus de l’impératif de rentabiliser financièrement les fonds publics investis en lui, le Groupe industriel a la mission, structurante, de multiplier les activités au plan national, notamment du fait de l’initiative privée, par une demande croissante de sous-traitance et par l’encouragement de l’investissement dans son secteur.

Il doit également devenir un moteur de l’internationalisation de l’entreprise algérienne par l’extension de ses marchés et activités à l’international emmenant dans son sillage les PME publiques et privées.

Enfin il doit donner l’essor de la recherche et développement dans l’entreprise et promouvoir l’innovation comme valeur fondamentale de croissance. 

Ce qu’est le Groupe industriel.

Le groupe industriel, personnification de la « Nouvelle Entreprise Publique Industrielle » n’est pas un agent « fiduciaire » exerçant une fonction tutélaire de gestion des participations de l’Etat. Au contraire des structures précédentes assimilables à des « structures/institutions administratives », il est une entité visible au niveau de la sphère de l’activité économique réelle. Il est une « Société industrielle et Commerciale », à part entière, pleinement engagée dans l’activité économique ainsi que ses filiales. Il coordonne la stratégie de ses entreprises et maximise la mise en synergies. Par les économies d’échelle qu’il induit, il réduit les coûts de production, centralise et rationnalise les coûts de R & D et de marketing et capte des marchés que ne peuvent mobiliser des entreprises de taille réduite. Le groupe est conçu pour être créateur de valeur au même titre que ses filiales et non pas une structure budgétivore vivant sur les trésoreries de ses filiales.